Descendre l’escalier…

L’écriture ressemble à la navigation. Quand on commence un livre, on s’enferme dans une cabine. Il faut trouver une langue, qui est l’océan sur lequel on navigue. Tant qu’on n’a pas cette langue, il est impossible d’appareiller… Le bateau, on le construit de ses propres mains, à l’aide des premiers mots qu’on emploie et puis on se calfeutre à l’intérieur de ces mots, avec des hublots pour voir à l’extérieur…

Bien que le voyageur de l’estran soit encore à terre, il a pris l’escalier pour se rapprocher de la mer, il va errer dans cet espace tantôt découvert, tantôt recouvert par le flot.

DSCN4266Pas de rendez-vous dans l’Atlantique Sud mais un projet longuement porté et désormais vivant.

La quille, les varangues, les couples sont en place, la coque est bordée à clin, il fera bon vivre à bord…

hisser-la-voile

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s