Entre deux grains

DSCN5248

Depuis quelques temps votre serviteur rode en ville, enfin, disons simplement que j’ai un peu élargi mon périmètre pédestre qui se limitait il y a encore peu au quai d’artimon, de la hune voire de Caligny ou Alexandre III dans les grandes occasions lors d’escale de navires remarquables. Bref, cet après midi retour sur les quais par…la rue du port et halte photographique devant le 13 (tiens c’est le jour) avec sa vitrine couleur gris coque, la boutique est triste à pleurer,

DSCN5249 à droite un clap convie les touristes à s’immerger dans une scène du film de J. Demy. L’idée n’est pas mauvaise d’autant que la dite rue du port semble figée dans le temps, point n’est besoins d’effort pour se plonger à cet endroit dans les années 60. La structure bois de la vitrine et sa couleur d’escorteur côtier se fondent sous la pluie et les courants d’air qui balaient cette veine qui ne sent même pas l’iode. Triste.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Entre deux grains »

  1. LEGROS

    Bonsoir JM, T
    Ton analyse du lieu est, malheureusement, pleine de bon sens . Moi qui suit un « fan » de Michel Legrand, je trouve effectivement cette boutique triste et mal fichue..!!! Que veux-tu, le portrait de Miss Deneuve ne suffit pas à immortaliser le lieu…. Bon, j’espère que cette expérience ne te chassera pas définitivement du centre ville, tu ne vas quand même pas finir en marga..!!! Bon week-end, amitiés.
    Fred

    J'aime

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s