Targazh ronronne…

Vendredi 12 juin 2015

Ouistreham 09h15. Moment important dans la vie du Groupe d’Etude des Cétacés du Cotentin, nous prenons en effet livraison du nouveau bateau qui doit remplacer le vieux Bonaventure qui, pendant de longues années, a rendu de bons services au large des côtes du Cotentin.

Le nouveau venu s’appelle Targazh, ce qui signifie « matou » en breton. Il s’agit d’un Targa 27.1 construit aux chantiers Botnia Marin à Malax en Finlande. D’une longueur hors tout de 8,90 m, il est équipé d’un moteur Volvo de 310 CV. lui permettant d’atteindre une vitesse de 35 noeuds.

Plein de gas oil à Oustreham

Plein de gas oil à Oustreham

10h15. Nous embarquons 273 litres de gas oil pour compléter le réservoir de 550 litres. Le Targa consomme environ 22 litres à 25 noeuds. Nous effectuerons notre convoyage à une vitesse moyenne de 15 noeuds.

10h40 Nous quittons la station de carburant pour faire quelques ronds dans l’eau en attendant l’ouverture du sas.

11h00 Targazh commence sa nouvelle vie. Après avoir emprunté l’écluse située à l’Est réservée à la plaisance, le demi radier se referme derrière nous et l’attente commence. Nous descendons de quelques mètres, la porte s’ouvre et Targazh fait ronronner ses 310 CV, nous quittons le chenal peu après pour faire route vers Luc sur Mer où l’école de voile a repéré des grands dauphins, observation transmise via le réseau OBS MAM.

Au large de Courseulles, François signale qu’il a vu devant nous un marsouin se dirigeant vers le nord. Nous stoppons pour essayer de le repérer, la mer est belle, vent nul, nous poursuivons notre route vers le port artificiel d’Arromanches. Pause casse croute. Nos Carlsberg danoises s’entrechoquent… le Targa finlandais glisse doucement sur l’eau à 4 noeuds.

Nous poussons à 20 noeuds et laissons les St Marcouf à babord, Tatihou et St Vaast sortent de la brume, un peu après Targazh passe en puissance dans le clapot du raz de Barfleur, les 15 nautiques vers Cherbourg sont vite avalés et nous nous présentons dans la passe de l’Est à 16h00…

Les informations sur Marine Traffic nous indiquerons une vitesse maximale de 21,8 noeuds et une moyenne de 16,3 noeuds.

Première escale à port Chantereyne avant de faire route dimanche vers les Ecrehou pour une mission d’observation avant de regagner Dielette, futur port d’attache de Targazh.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s