Cent papiers sans papier

Semaine un peu plus chargée que d’habitude pour ce qui concerne la couverture de quelques événements cherbourgeois. Au total huit papiers rédigés sur écran – l’écran sauvera l’écrit (ancien sous titre du blog de votre serviteur dans sa première version) n’est-ce pas ? – Semaine particulière également car le cap des 100 papiers a été doublé allègrement puisque à l’édition datée de demain samedi nous en sommes à 106. Sympa, d’autant que la variété des sujets traités est évidemment au rendez-vous avec, en prime, un premier fait divers à relater. Petite satisfaction perso, c’est un exclusif puisque j’étais le seul représentant de la presse locale sur place attiré par un panache de fumée noire (vous me direz, c’est normal lorsqu’on est lié avec un papoose de la tribu des narragansetts « les habitants du petit coin »).

Allez, je vous donne à lire le 100ème, extrait de mes archives sans papier

Pour le 100ème, c'est un 33 comme nous disons dans notre jargon.

Pour le 100ème, c’est un 33 comme nous disons dans notre jargon.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s