Archives de l’auteur : cotentinois

A propos cotentinois

Voyageur entre terre et mer...

La soute est pleine !

Lundi 19 septembre 2016

Cela devait finir par arriver : 543 articles, 111 commentaires, 11 pages et surtout la limite des 3072 Mo d’espace atteinte. Le blog de votre serviteur est chargé à ras bord. Moyennant finance, on me propose un élargissement de l’espace de stockage. N’ayant nullement l’intention de payer quoi que ce soit, je vais profiter de cette opportunité pour créer

cotentinois4.wordpress.com

En attendant le très prochain lancement de ce nouveau site, vous qui passez lire ces lignes soyez en remerciés ainsi que les 6300 autres visiteurs qui ont eu la gentillesse de s’arrêter un instant sur ces pages.

Je voudrais remercier en particulier Jean-Pierre, lecteur fidèle qui fête ses 70 ans aujourd’hui. Bon anniversaire Jean-Pierre ! et aussi Fred, mon ex-collègue, qui vit dans la vallée des rois en Touraine.

Publicités

Escale Cherbourgeoise de Marité

Belle présence de Marité à Cherbourg ce mois-ci.

Les papiers de la semaine

A l’occasion de la semaine d’escale à Cherbourg du célèbre trois mâts Granvillais, votre serviteur a légendé une image semaine (vendredi 10 septembre les Ets Simon Frères fêtaient leur 160ème anniversaire à bord) et rédigé deux papiers : l’un consacré à la visite du bord par une classe de CE2 de l’école St Joseph et l’autre relatif au convoyage du mardi 13 septembre entre Cherbourg et Granville.

0245 – réception

245-is-ets-simon-freres

Chg Images semaine Simon Frères.JPG emplacement de l’image

0246 – De jeunes élèves en visite

246-ce2-marite

P11 CE2 Marité.JPG emplacement de l’article

0248 à bord du Marité

a bord de Marité.JPG

P8 A bord du Marité.JPG emplacement de l’article

View original post

Coté cambuse et cuisine

La blette (beta vulgaris), bette ou côte de bette, également appelée bette à carde au Québec et poirée, jotte ou joute en Suisse, est une  herbacée bisannuelle de la famille des Chénopodiacées, cultivée comme plante potagère pour ses feuilles ou pour ses côtes (ou cardes), consommées comme légume.

blettesDSCN9125.jpg

crédit photo : jm dean

Voici un exemple d’utilisation, encore un grand merci à Jean-Pierre le jardinier d’Octeville notre aimable fournisseur, où nous les retrouvons en gratin à la béchamel avec un accompagnement de lardons, oignons et le fameux bacon produit par Tim, ce dernier ayant traversé la Manche à bord de PapVI .

Notons au passage qu’il existe des conserves espagnoles de cardons portant le nom d’Angel Manero, un homonyme du père de Françoise…

Quant à la betterave – merci Bis à Jean-Pierre – elle était encore toute fumante il y a peu. Cuite à l’autocuiseur, elle possède un goût et une texture incomparable.

betterave PART_1473680480533_IMG_20160909_171800_resized.jpg

crédit photo : Françoise deant