Archives pour la catégorie penard

Coté cambuse et cuisine

La blette (beta vulgaris), bette ou côte de bette, également appelée bette à carde au Québec et poirée, jotte ou joute en Suisse, est une  herbacée bisannuelle de la famille des Chénopodiacées, cultivée comme plante potagère pour ses feuilles ou pour ses côtes (ou cardes), consommées comme légume.

blettesDSCN9125.jpg

crédit photo : jm dean

Voici un exemple d’utilisation, encore un grand merci à Jean-Pierre le jardinier d’Octeville notre aimable fournisseur, où nous les retrouvons en gratin à la béchamel avec un accompagnement de lardons, oignons et le fameux bacon produit par Tim, ce dernier ayant traversé la Manche à bord de PapVI .

Notons au passage qu’il existe des conserves espagnoles de cardons portant le nom d’Angel Manero, un homonyme du père de Françoise…

Quant à la betterave – merci Bis à Jean-Pierre – elle était encore toute fumante il y a peu. Cuite à l’autocuiseur, elle possède un goût et une texture incomparable.

betterave PART_1473680480533_IMG_20160909_171800_resized.jpg

crédit photo : Françoise deant

Publicités

NCR 2016

Demain dimanche s’élanceront de Ouistreham, 27 class 40.

Joli plateau cette année  pour la Normandie Channel Rade (NCR) avec, en particulier, Halvard Mabire et Miranda Merron (campagne de France), Nicolas Jossier est aussi sur le coup avec Calliste Antoine (Région Normandie France lymphome espoir), Marc Lepesqueux et Laurent Pellcuer (sensation class 40) Louis Duc et Claire Pruvot (carac) à noter également le binôme norvégien qui revient à bord de Solo 2 : Rune Aasberg et Simen Løvgren

Une météo plus que cool pour le départ. A suivre…

NCR 2016.JPG

Retour à terre

DSCN8989

au mouillage dans le Sund

Jeudi 1er Septembre 2016

Arrivé hier soir vers 21h30 à Port Chantereyne, Papoose VI, après cinq jours de mer et pas mal de milles parcourus, a retrouvé son poste d’amarrage habituel.

Ce périple nous a mené à Dielette, à Granville puis à Chausey. Votre serviteur a retrouvé son épouse avec bonheur, ainsi que le confort et l’espace de la maison. Il s’agit maintenant de rédiger cette chronique de navigation et d’exploiter le 1,17 Go d’images  produit tout au long de ces journées et de ces nuits où la vie prend une intensité que seule procure la confrontation avec la mer.

En attendant, voici un petit aperçu du calme et de la sérénité qui règnent sur Chausey lorsque le crépuscule embrase le ciel…

Appareillage vers Amsterdam

Dimanche 21 août 2016

Fin de matinée, le trois mâts goélette néerlandais Gulden Leeuw a quitté le quai Alexandre III pour faire route vers Amsterdam. A son bord, Sophie, second capitaine, qui fera l’objet d’un sujet diffusé sur Thalassa en septembre ou octobre prochain.

Profitant de son passage à Cherbourg, votre serviteur est allé à bord pour l’interwiever. Toutefois, comme souvent, le format du papier s’est révélé un peu réducteur d’où ces quelques lignes qui permettent d’en savoir un peu plus sur cette jeune femme passionnée.

blog242 JMD_1234.jpg

Arjen Töller, capitaine et armateur et Sophie Bavière second capitaine

Sophie Bavière exerce son métier de marin avec passion. Née de père français et de mère hollandaise, cette jolie jeune femme de 31 ans, architecte de formation, a découvert la navigation en 2007 « cette année là j’ai embarqué pour la première fois avec les amis des grands voiliers sur la Belle Poule pour une course de grands voiliers en méditerranée, j’ai intégré la Marine pour pouvoir de nouveau naviguer sur ses voiliers » Une préparation militaire marine à Versailles, l’année suivante, elle effectue un embarquement à bord de la goélette Etoile puis elle navigue sur le ketch néerlandais Tecla en 2009 et sur le Mutin de la marine nationale en 2010. Enseigne de vaisseau de réserve, elle est officier de communication en charge des courses de grands voiliers. Ensuite, elle entreprend une formation de deux ans à l’école de la marine marchande d’Inkhuizen aux Pays Bas qui est notamment spécialisée dans les formations vieux gréements.

Titulaire d’un diplôme ayant l’équivalence du Capitaine 3000 voile, elle embarque pour deux ans comme second à bord du célèbre trois mâts barque néerlandais Europa. A bord de ce voilier du bout du monde, habitué des hautes latitudes australes, elle découvre les somptueux paysages de  l’antarctique. Depuis Deux ans, Sophie est second capitaine à bord du trois mâts goélette Gulden Leeuw. Armé par P & T Charters, ce voilier de 1937 possède encore à son bord le charme des années trente.

Il est la propriété de deux couples néerlandais : Arjen et Charissa Töller – Robert et Mirjam Postuma www.guldenleeuw.com et accueille entre autres à son bord des étudiants canadiens et d’une dizaine d’autres nationalités, le navire a déjà visité 18 ports en Europe, Amérique du Sud et Afrique. Il a parcouru 20000 milles…

 

Biches…

20160804_111133_resized

photo issue de mon smartphone galaxy ace 4

C’était au cours de la matinée du 4 août dernier. Hubert a voulu me faire découvrir l’immense park de Richmond dans l’Ouest Londonien et ses biches qui ne sont pas farouches car elles n’ont jamais été chassées en Angleterre. Adeptes du jogging et cyclistes passent à coté d’elles, à très courte distance et elles demeurent là, paisibles…

biches.jpg

Rapa Nui

rapa nui 1 DSCN8694.jpg

Statue de basalte noir issue de la côte Est de l’île de Paques (Rapa Nui) Orongo.

Retour sur mon passage au British Museum l’autre semaine. Parmi les collections, ce moaï pascuan datant de 1000 – 1200 après JC et probablement associé au culte de l’homme oiseau puis qu’il était sur le site d’Orongo. L’ouvrage de Francis Mazière qui m’avait passionné il y a quelques décennies est, à cette occasion, remonté en surface. Émotion donc puisque c’est sans doute le seul exemplaire qu’il m’aura été donné d’admirer au cours de mon existence, un voyage à l’île de Pâques n’étant pas vraiment à l’ordre du jour. Hoa Hakananai’a – probablement « ami caché ou volé » est une figure ancestrale de l’île.

rapa nui 2 DSCN8696.jpg

le dos de la statue permet de dire clairement qu’elle est associée au culte de l’homme oiseau.