Archives du mot-clé carteret

Le marin volant

Samedi 5 mars 2016

Belle rencontre ce matin avec Guillaume, jeune passionné de voile, qui tentera le 21 mars prochain d’établir un record à bord d’un hydrofoil entre Utah Beach et Carteret. Son bateau ? un moth.

moth

Grâce à l’association Rèves, quatre enfants gravement malades dont Tarquin et Charlotte qui étaient là samedi pour la présentation du bateau à la presse, pourront suivre cette tentative à bord du Flamant, le patrouilleur de la Marine basé à Cherbourg. Il faut souhaiter à Guillaume d’avoir un temps maniable et des vents favorables d’autant qu’il ambitionne de passer entre Goury et le gros du raz. Passer le raz Blanchard sur son hydrofoil ne sera pas de tout repos, un vent de secteur nord lui éviterait le fameux vent contre courant tant redouté sur cette zone.

Votre serviteur espère embarquer sur le Flamant pour suivre cela de près. La première tentative effectuée en juillet 2015 s’était soldée par un échec en raison d’une pétole persistante. Cette année en mars, Guillaume devrait normalement rencontrer de meilleures conditions. A suivre !

DSCN7646-format-optimise-co

Guillaume, Tarquin, Gérard Couillard de la délégation Manche de l’association Rêves, Olivier Travert, directeur du centre nautique de Cherbourg, Charlotte, et Paulette L’Huillier de l’association Rêves

crédit photo : JMDean

Ah, ces anglais…

Crème de cassis et Champagne

Crème de cassis et Champagne.

Mercredi 22 juillet 2015

Escale de Targazh à Carteret.

Bonne occasion pour roder sur le ponton d’à coté et débusquer ainsi un pleasure craft portant le nom du breuvage apprécié par le célèbre chanoine auquel sont rajoutées des bulles (au breuvage pas au chanoine, qui n’est jamais devenu pape) quant à son voisin, il s’agit d’un 12 m portant le nom évocateur de Premier Cru. N’ayant pu rencontrer son skipper, parti à terre, je ne peux hélas vous préciser, pour rester en Bourgogne, s’il s’agit d’un côte de Nuits ou d’un côte de Beaune à moins qu’il s’agisse d’un morey-saint-denis premier cru Clos des Ormes car nul n’ignore ou tout au moins ne devrait ignorer que sur les étiquettes le nom de l’AOC communale doit être suivi du nom du climat classé en premier cru. Mais pourquoi « Clos des Ormes » ? Simplement parce que l’hôtel des ormes est juste à coté sur le quai et que je lui trouve un coté très british. Quoi qu’il en soit, voilà des voisins Anglo normands qui semblent apprécier ce qui mérite de l’être.

DSCN6013Il existe 562 dénominations premiers crus au sein de 28 appellations de vins de Bourgogne…

Un ballet de grands dauphins à l’avant

Un grand merci à Edouard qui a eu la gentillesse de me transmettre depuis Londres ces images tournées alors qu’il était à l’avant vendredi dernier à bord de Huart, équipé de sa GoPro. On ne se lasse jamais de ces rencontres avec les grands dauphins qui sont sédentaires le long de nos côtes du Cotentin. En l’occurence, ceux-ci font probablement partie du groupe qui fréquente les cailloux des Ecrehou entre Jersey et le cap de Carteret. Nous étions justement vendredi au large du cap. Observation faite à l’extrémité sud de la trace ci-dessous.

trace de Huart

trace de Huart

Sveinn le Viking

Notre compagnon depuis 2008

Notre compagnon depuis 2008

Mardi 17, Escale à Carteret  (voir les détails et article du blog sur la route )

Sveinn depuis qu’il nous a rejoint en 2008 dans le port de Stege sur l’île danoise de Møn a parcouru plus de 44000 km. Hier, c’était sa première sortie de la saison. On le voit donc ici à l’entrée du port de Carteret posant fièrement sur une butte de sable déposée par les mains de Quentin. A l’instar du bonnet voyageur, il posera désormais à chaque escale au lieu de se reposer du coté du tableau de bord de notre husbil. Sa dernière apparition remonte au 10 juin 2010 :

Le mauvais oeil de Sveinn

Sveinn le Danois nous aurait il joué un tour ? L’avarie du frigo s’est produite peu après son arrivée à bord. Coïncidence ? Le viking de Stege a sans doute perdu son oeil lors de l’attaque de Roskilde par les pirates Norvégiens. Peut être n’a t il tout simplement pas envie de voir les fjords du Hordaland et de fouler la terre du royaume de Harald V ?
quoi qu’il en soit, notre réfrigérateur embarqué ne produit plus de froid et nous attendons un nouvel agrégat (circuit d’ammoniac) Thetford. Ce contretemps nous a conduit à reporter notre départ à la fin du mois de Juillet afin de ne pas amputer les quatre semaines nécessaires à la réalisation de notre voyage.