Archives du mot-clé Class 40

La flotte de la Normandy Channel Race 2014 au large du Cotentin

Image

La flotte de la NCR 2014 est en ce vendredi après midi au large de nos côtes, Brieuc Maisonneuve, le Granvillais, est en deuxième position (en rouge ci-dessus) et a choisi de passer par le grand russel entre Herm qu’il a frôlé et Sark. La course risque maintenant de se jouer dans le raz Blanchard, Halvard Mabire, le vieux briscard de 57 ans n’a pas dit son dernier mot. Quant on sait que l’objectif de Brieuc est justement de le battre sur cette édition, les deux skippers ne vont pas tarder à sortir leurs couteaux…

extrait du communiqué publié sur le site de la course aujourd’hui :

 une zone sans vent sur les îles anglo-normandes et des courants qui vont mettre à vif les nerfs des skippers: « nous avons recollé à la flotte après notre bévue au niveau de Lizen Ven, nous sommes avec notre Yannick Bestaven – LE CONSERVATEUR qui fait « avant-arrière » comme nous, L’EXPRESS – TREPIA et « Des Pieds et Damien » (ERDF) qui ne sont pas très loins non plus. J’aimerai juste que l’on sorte de cette mouise car, sans vent, ce sont les courants qui décident et c’est difficile à accepter. Dans tous les cas, rien n’est acquis, les choses se font et se défont et c’est bien la magie de cette course. » explique Halvard Mabire (CAMPAGNE DE FRANCE – 8ème). Jean-Christophe Caso de TEAM PICOTY – Lac de Vassivière renchérit « Le mouillage est prêt sur le pont au cas où, lutter contre le courant avec le peu de brise que nous avons est un travail de tous les instants ». Sur SERENIS CONSULTING, 5ème, l’ambiance varie entre désespoir et optimisme : « nous sommes à la rue complet, 1 nœud de vitesse, plus de vent, Bilou est à la barre, religieusement concentré… Mais ça va revenir, il faudra simplement être au bon endroit au bon moment ! » dit Jean Galfione pour qui la compétition de haut niveau n’a pas de secret (Ex champion olympique de saut à la perche).

Ce n’est que le début de cette dernière et délicate étape de la Normandy Channel Race. Les passages du Raz Blanchard puis de Barfleur, au nord du Cotentin, recèlent de pièges bien connus des marins et, par conséquent, aucun d’entre eux ne prendrait le risque de parier sur un vainqueur.

Le premier bateau est attendu demain matin, samedi 31 mai, au large de Ouistreham, au terme d’une course qui « est en train de devenir la Figaro des Class40 ! » déclare Halvard Mabire.