Archives du mot-clé Ecriture

Des mots…

…bleus, clin d’œil à d’autres, de la même couleur également, qui se sont amarrés le long des pages du blog « cotentinois 1″ à couple des dessins blancs : ces mots bleus sont teintés de marine et d’humour, ils seront bientôt rejoints ici par d’autres. 

Quant à ceux qui figurent ci-dessous, leur signalétique de mots-clés vous renverra, si vous le souhaitez, vers quelques papiers archivés en ligne depuis déjà deux mois

amiante art lyrique association aviron de mer citoyenneté concours conférence départementales entreprises expédition habitat maladie marée haute medailles du travail notaires P2 ouverture patrimoine maritime piscine portrait religion réseau wifi salon sculpture et bande dessinée solidarité stage Une vente de livres visites voeux voilier échange linguistique

Certains parmi eux ont tendance (ouest) à prendre de l’embonpoint simplement parce qu’ils font référence à plusieurs articles de la même nature. En réalité, ils présentent donc le profil suivant :

mots clés

Ce nuage est un indicateur de l’activité journalistique de votre serviteur qui, je l’avoue, s’amuse bien avec ce flot de mots limité il est vrai par un jusant technique qui oblige à faire souvent court mais nous sommes en 2015 et le lecteur est pressé, il faut donc aller à l’essentiel.

Le pays sculpté par le vent

La Hague n’est pas une terre comme les autres. Peu habitée, hostile aux hommes…j’ai marché vite… L’endroit était sauvage, certainement l’un des plus beaux de la côte. Je voyais les prés et puis la mer partout, massive, puissante. Avec le ciel bas, elle avait pris sa teinte de métal. Le vent me desséchait les yeux…

…écrivez la suite.

Ces quelques lignes entrevues dans une librairie de Cherbourg m’en ont  inspiré d’autres, Je vous les livre ici : Le pays sculpté par le vent

pays sculpté par le vent

Et les livres dans tout cela ?

Il y a des jours comme cela où l’on découvre ou redécouvre parfois de petits trésors enfouis dans les rayons d’une bibliothèque.

Cela s’est passé cet après midi, après une discussion avec ma petite fille, je cherchais vainement le nom de cet auteur dont l’un des livres m’avait plutôt impressionné lorsque j’étais adolescent, une histoire de crime sordide, de meurtrier doué d’une force peu commune et un climat très sombre façon quartier de white chapel à Londres à la fin du XIXème. Bref, les heures ont passé, pas moyen de retrouver l’identité de cet auteur, en désespoir de cause, je me suis mis à fouiner dans mes bouquins pensant retrouver celui évoqué plus haut mais point d’ouvrage.

Par contre, je suis tombé sur un petit bouquin rassemblant deux nouvelles de Mérimée : La Vénus d’Ille et la partie de tric trac, eh bien, je peux vous dire qu’à l’heure où votre serviteur défriche les premières pages du voyageur de l’estran – une écriture au long cours qui va me happer tout au long de ces prochains mois – cela a été un pur bonheur de lire à nouveau la prose de l’inspecteur général des monuments historiques qu’était Prosper Mérimée en 1834.

Ah, au fait, l’auteur recherché a finalement refait surface dans ma mémoire et je l’ai retrouvé par le biais du titre du livre qui avait hanté certains soirs de mon enfance « les histoires extraordinaires » de… Edgar Allan Poe.