Archives du mot-clé La Manche Libre

Genèse d’un article de presse

Mercredi 20 juillet 2016

C’est mon 238ème.

Permettez moi d’ écrire deux mots (un peu plus…) sur sa conception : Tout est parti d’un regard porté sur les pontons visiteurs du port Chantereyne à Cherbourg. Ce jour là, nombreux étaient les voiliers en escale sous le soleil du Cotentin. Votre serviteur, habitué du port, en particulier depuis 1998, époque de l’arrivée de Solaren à son poste A16 en provenance du hâvre de Regnéville, s’est dit que l’on pourrait peut être évoquer ces escales de plaisanciers étrangers qui arrivent pour la plupart du nord et qui fréquentent nos eaux. Besoin d’avoir des précisions chiffrées sur ces navigateurs, donc rendez-vous est pris au bureau du port : Céline, la directrice est en vacances, ce sera Magali, la chargée de com. avec laquelle nous échangerons hier matin dans son bureau. J’ai tous les éléments que je désirais toutefois me dit elle « j’ai prévenu Michel Louiset (l’élu en charge du port) de votre projet d’article. Peut être aura t il quelque chose à dire » 

Qu’à cela ne tienne, il ne pouvait être là à 10h00, en attendant de le rencontrer en fin de matinée, je file à bord de la Croix du Sud III converser et soutenir moralement les gars qui ont déjà chaud sur le pont et qui s’activent à préparer le panneau de descente du bateau.

11h30 je retourne au bureau du port, j’y croise un septuagénaire, navigateur solitaire qui vient déclarer son arrivée. Il parle un peu français, nous échangeons quelques mots et je l’informe que, s’il en est d’accord, je passerai le voir tout à l’heure à son bord.

M. Louiset fait son petit speech sur « l’accueil, notre priorité etc… » je laisse tourner mon enregistreur, je sais déjà que je citerai quelques mots de l’adjoint au maire avec lequel nous étions sur la même vedette au départ de Granville en compagnie de J.F. Legrand (alors président du conseil général) pour aller à la rencontre de Marité arrivant alors avec ses bas mâts et Gérard à la barre. Joli souvenir de 2011 d’autant que Thierry avait prévu du blanc et des huîtres ce jour là en dégustation le temps de faire le tour de Chausey par le nord, mais je m’égare…

Retour à mon futur papier. Bon, je salue Michel Louiset et file à bord du Bavaria 32 amarré en P08. Clic clac, une de plus pour Marine traffic.  Gust est là, on parle un peu du port et il me donne son sentiment. Lui aussi, je le citerai je pense. Puis il disparait dans sa cabine en raison de la trop forte chaleur dans son cockpit. Néerlandais de Terneuzen, il a toujours pour projet d’escaler en Espagne. je pense tout bas : il va falloir qu’il s’habitue à la chaleur…

La chaleur justement. Elle est là. Après le déjeuner,  je file au bureau, semi ombragé comme l’antre d’un détective new yorkais, bouteille de whisky en moins, pour écrire ce 33 sur trois colonnes, nous sommes mardi on boucle demain…

Après demain, je vous donnerai le lien vers cet article. Sait on jamais peut être aurez vous envie de le lire, non ? Pour l’heure, je file cet après midi à bord de l’Elan, il y a une prise de commandement à bord de ce bâtiment de soutien région basé à Cherbourg, mais ceci est une autre histoire et…un autre article à composer.

Bonne journée à tous ceux qui passeront par cette page.

Le lien vers l’article ? il est là : https://papiersemaine.wordpress.com/2016/07/22/0238-chantereyne-un-port-accueillant/

Publicités

…ça n’a pas vraiment molli

Pourtant le titre de mon précédent post l’annonçait et, effectivement, dimanche matin une accalmie s’est déssinée. Cependant, cette nuit vers 04h00, de violentes rafales ont balayé le Nord Cotentin.

Pour preuve, elles ont emporté le pignon de cette maison en construction dans le quartier de Grismesnil.

Parfois les images/semaine de votre serviteur dans La Manche Libre ne cassent pas des briques, d’évidence ce ne sera pas le cas de celle-ci…

DSCN7819 des briques.jpg

crédit photo :JMDean

Départ au Transat

Léonard Lièvre, chef d’édition à La Manche Libre Cherbourg, a décidé de changer de cap. En effet, dans quelques jours, il quittera les locaux de la rédaction rue Albert Mahieu pour Rome. Son objectif, reprendre des études d’italien et d’histoire de l’art avec pour perspective le secteur du journalisme spécialisé dans l’art et ce, au pays de Dante. Avouez que ce changement de latitude au début du printemps porte en lui également l’assurance de jours ensoleillés et lumineux, loin de notre Cotentin septentrional…

Bref, hier soir, Léonard ayant convié l’ensemble des correspondants de la presqu’île, nous avons pu trinquer et passer un excellent moment lors de ce sympathique embarquement au Transat.

JMD_0869 Léonard deux.jpg

Arrivederci Léo !

Un an déjà…

Adèle amiante animation animaux art lyrique association aviron de mer carnaval chalutier citoyenneté Coeur et Cancer concert concours conférence coquilles cyclotourisme cérémonie cétacés disques départementales embellissement emploi en question entreprises environnement escale Evenement excursion expédition festival film fleurs formation frégate habitat laboratoire le port de la liberté lutte contre le cancer maladie maquettiste de la marine marché marée haute medailles du travail musique navire notaires nouveau bateau pour le GECC Noël occasions P2 ouverture patrimoine maritime piscine politique portrait randonnées recherche religion rout’art réflexologie plantaire réseau wifi réunion publique salon Sculpture sculpture et bande dessinée solidarité sorties en mersouvenir historique stage St Pierre St Paul street art thé dansant tourisme Une urbanisme vente de livres visites voeux voilier échange linguistique énergie

Eh oui, une année de correspondance pour La Manche Libre résumée ci-dessus par un ensemble de mots clés renvoyant aux papiers publiés au cours de cette période riche de rencontres et de diversité.

Pour clôturer en beauté, un papier page 2 en ouverture à l’initiative de votre serviteur, le 145ème.

145 Cyrielle

et, en parallèle, cinq photos sorties de mon boitier, mises en ligne hier après midi sur le site du journal. C’est par là : les élèves à l’abri

La cerise sur le gâteau ? ben, un Nikon D5300 acheté avec la menue monnaie retirée de cette activité très enrichissante (sauf au niveau des espèces qui ne sonnent et ne trébuchent pas beaucoup)

Cent papiers sans papier

Semaine un peu plus chargée que d’habitude pour ce qui concerne la couverture de quelques événements cherbourgeois. Au total huit papiers rédigés sur écran – l’écran sauvera l’écrit (ancien sous titre du blog de votre serviteur dans sa première version) n’est-ce pas ? – Semaine particulière également car le cap des 100 papiers a été doublé allègrement puisque à l’édition datée de demain samedi nous en sommes à 106. Sympa, d’autant que la variété des sujets traités est évidemment au rendez-vous avec, en prime, un premier fait divers à relater. Petite satisfaction perso, c’est un exclusif puisque j’étais le seul représentant de la presse locale sur place attiré par un panache de fumée noire (vous me direz, c’est normal lorsqu’on est lié avec un papoose de la tribu des narragansetts « les habitants du petit coin »).

Allez, je vous donne à lire le 100ème, extrait de mes archives sans papier

Pour le 100ème, c'est un 33 comme nous disons dans notre jargon.

Pour le 100ème, c’est un 33 comme nous disons dans notre jargon.