Archives du mot-clé Marité

Marité à Cherbourg (suite)

Le plus grand navire en bois du patrimoine maritime français poursuit son escale à Cherbourg. Ce matin, vendredi 9 septembre, ce sont les scolaires qui ont pu découvrir le Terre Neuvier. Plus de détails dans la prochaine édition de La Manche Libre (cahier Cherbourg) à paraître jeudi prochain.

jmd_1308

Les élèves de CE2 de l’école Saint Joseph de Cherbourg ont été captivés par les explications de Cédric Courtel, le second capitaine

 

dscn9086

Sans doute une silhouette parmi les  plus élégantes amarrées quai Alexandre III au cours de cette saison 2016

C’était vers la fin du XIXème…

Hier, jeudi 25 août, dans le cadre du festival des voiles de travail, votre serviteur a présenté dans le grand carré de Marité « les armements Granvillais à la fin du XIXème siècle ». Bon moment de partage avec notamment des Granvillais curieux du passé maritime de leur cité.

Encore un grand merci à l’équipage et notamment à Tom et Julien, pour l’accueil à bord ainsi que pour l’ aide précieuse de raccordement de mon pc au vidéoprojecteur du bord.

Bon vent les gars et à bientôt à Cherbourg…

DSCN9188.JPG

DSCN9189

Un auditoire attentif

DSCN9190

Parmi le public, Nicolas, descendant direct d’Emile Riotteau, l’un des plus importants armateurs Granvillais de cette époque.

Crédits photos : Philippe Hamel

Marité au quai de France

Lundi 20 Juin 2016

Marité amarré au quai de France à Cherbourg depuis 9h15 ce matin, quai qui avait du mal en fin de matinée à évacuer la flotte recouvrant une partie de la fresque destinée à être filmée de l’hélicoptère lors de l’arrivée du Tour de France dimanche 3 juillet (s’il fait ce temps là, Cherbourg va encore en prendre plein la G…au plan de sa réputation météo…)

Marité et ses ami(e)s

Samedi 28 mai 2016

Les ami(e)s de Marité se sont retrouvés à bord pour l’assemblée générale annuelle de l’association.

AG MARITE 2016 DSCN8134

Le grand carré transformé en salle de réunion

A cette occasion, Olivier Lemagnen, Directeur du Groupement d’intérêt Public (G.I.P.), armateur du navire, a dressé un rapide bilan de la saison 2015 : 35 sorties ont été assurées à partir de Granville pour un total de 1900 passagers.

Du 11 au 17 mai, Marité était à la semaine du golfe du Morbihan, en juin S.A.S. le Prince Albert de Monaco a pris passage à bord lors de sa venue dans…la Monaco du Nord.  Du 14 au 16 août présence au festival de chants de marins de Paimpol, et au festival des voiles de travail à Granville avant de participer à la Waterfest organisée à Weymouth (G.B.) puis ce fut « la mer sur un plateau », traditionnel rendez vous granvillais particulièrement apprécié.localement en fin de saison.

Un programme 2016 particulièrement dense et une saison d’exploitation élargie

Le début de la saison 2016 a été marqué par un arrêt technique à Lorient pour carénage. Ensuite, le navire a fait route vers la Méditerranée. Plusieurs escales en Espagne : Alméria, Cartagène, Tarragone puis Barcelone où il a retrouvé d’autres grands voiliers. L’ensemble de la flotte a rejoint le port de Sète pour participer à ses traditionnelles fêtes maritimes du 22 au 28 mars. Marseille et Toulon ont également eu l’occasion d’apprécier l’élégante silhouette blanche de Marité.

Le Marité from Access united on Vimeo.

Le 8 juin prochain, le navire sera à Fécamp puis il sera dans le bassin St Pierre de Caen pour le départ de la Solitaire du Figaro, retour à quai à Granville (Tour de France oblige) puis participation aux Tonnerres de Brest et navigation avec la flotte des vieux gréements vers Douarnenez. Au programme également : festival des voiles de travail, troisième édition de la Waterfest et trois semaines de présence aux Sables d’Olonne avant le départ du Vendée Globe 2016/2017.

Retrouver la forme à Granville

Ne vous méprenez pas, il ne s’agit pas d’évoquer ici les bienfaits de la thalassothérapie mais d’une simple reflexion concernant la forme de radoub située dans l’avant port de Granville qui, d’année en année, s’envase un peu plus. Un tel outil laissé à l’abandon ne peut laisser les granvillais, au moins ceux qui s’intéressent au passé maritime de la cité, indifférents.

Marité, le fleuron des vieux gréements granvillais, est actuellement en carénage sur le port de Lorient qui dispose d’un élévateur à bateaux redoutable d’efficacité et adapté aux navires d’une cinquantaine de mètres. Il est toutefois un peu dommage que notre trois mâts goélette, ambassadeur de la Normandie puisque né à Fécamp, restauré à Cherbourg et à St Vaast la Hougue, et ayant désormais Granville pour port d’attache, soit obligé d’aller se faire toiletter en Bretagne…

Qu’en pensez vous ? Pour ma part, je suis à deux doigts de lancer une pétition sur l’internet  pour « retrouver la forme à Granville »

DSCN0628

la forme de radoub du port de Granville – crédit photo : JMDean