Archives du mot-clé Ouistreham

A bord de Targazh

Targazh en stand by à Ouistreham

Targazh en stand by à Ouistreham

Samedi 9 mai 2015

Début d’après midi, nous sommes allés chez SNIP Yachting à Ouistreham, importateur des Targa finlandais, pour faire connaissance avec le notre.

Targazh, immatriculé à Camaret, est un Targa 27.1 super équipé, motorisé avec un Volvo de 310 CV et doté également d’un propulseur d’étrave. Après avoir fait le tour du bord, nous sommes sortis sur le canal pour procéder à un essai qui nous a permis de constater la grande souplesse de la barre et la puissance de sa motorisation.

Convoyage vers Concarneau

Nous sommes mercredi et ça piaule toujours autant. A priori, cela devrait mollir en début de soirée dans le golfe normand-breton.

rdv  à 19h00 quai d’Orléans à Granville pour embarquer à bord de Marité en vue d’un convoyage vers Concarneau. Je pense que nous ferons route toute la nuit sans mouiller à Bréhat, ce qui avait été le cas lors du précédent convoyage vers La Rochelle, l’année dernière.

Belle occasion pour rédiger un récit de cette nav qui sera illustré  par quelques photos du bord et des côtes de la Bretagne Sud.

Souvenirs appelés à remonter en surface. Le chenal du Four, la vieille et le raz de Sein, etc… Une pensée pour l’épave de mon escorteur qui doit être largement colonisée par la faune sous-marine de la mer d’Iroise, une autre pour le bosco originaire de Concarneau avec lequel je jouais de la guitare sur la plage arrière en mer de Norvège et qui n’arrêtait pas de vanter sa ville close…

Une belle nav en perspective autour de la Bretagne.

Une belle nav en perspective autour de la Bretagne.

La baie de Concarneau

La baie de Concarneau

Dans la foulée, remise du Targa au GECC à Ouistreham samedi et probable navigation vers Cherbourg dimanche, le vent devrait avoir molli d’ici là…Elle est pas belle la vie ? Dielette et son poste I 22 attendent notre Targa 27.1.

Ouistreham, le 6 juin 1984

Il y aura 30 ans vendredi prochain, votre serviteur était présent à Ouistreham pour le 40ème anniversaire du débarquement. Ce jour là, nous attendions le président Mitterrand qui venait inaugurer le monument dédié  aux 177 fusiliers marins commandos ayant débarqué sur la plage de la brêche  (Queen red) à Riva Bella (Ouest de Ouistreham) sous les ordres du Capitaine de Corvette Philippe Kieffer.

 

Le Président Mitterrand à la rencontre des vétérans du 4 commando

Le Président Mitterrand à la rencontre des vétérans du 4 commando

Premier Maître ISN, bardé de mes appareils photo, j’étais donc là, noyé dans un groupe de journalistes venus du monde entier. Arrivé en hélicoptère, Mitterrand s’est dirigé vers un groupe de vétérans les saluant avant la cérémonie d’inauguration. Celle-ci terminée, il a regagné son hélicoptère et la nuée des journalistes s’est complètement dispersée dans le même temps.

Resté seul sur le sable avec mon vieux reflex, je vois alors s’approcher vers moi l’un des vétérans français qui me demande « pourriez-vous nous prendre en photo ? voici ma carte, vous les enverrez à cette adresse ». Quelques instants après, ému, j’avais dans mon viseur les hommes du 4 commando. Quelques jours plus tard, je développais mon film et, désireux que ces images soient leur propriété exclusive, j’expédiais, sans en garder un seul, la totalité des négatifs à Marc Thubé, alors domicilié rue du pont à Le Boulou dans les Pyrénées orientales…

 THUBÉ  Marc Emmanuel

Second-Maître – 1er B.F.M.C.  Bataillon de Fusiliers Marins Commandos

Commando 4 – Troop 8 – Badge 138

né le 03/06/1919 à Nantes, décédé le 03/02/1997 à Montpellier

Le 6 Mars 1943, avec l’aide de la Filière Sibiril, Il part de Carantec (29) sur un petit canot gréé en côtre, le S’ils te Mordent et rejoint l’Angleterre accompagné de son cousin Gwenn-Aël Bolloré (qui avait vendu son cheval pour acheter le S’ils te mordent). Il s’engage dans la France Libre en Mars 1943. Volontaire pour les Commandos. Le 6 Juin 1944,  il prend part au débarquement  et libère Ouistreham, le passage de l’Orne (Pégasus Bridge),  et Amfreville. Le 31 Juillet, il est blessé et évacué. Le 1er Novembre 1944,  il débarque à Flessingue, sur l’ile de Walcheren aux Pays Bas où  il se retrouve blessé pour la 2ème fois..

 

Marc Thubé badge 138

Marc Thubé badge 138