Archives du mot-clé Soleil Noir

Et Soleil Noir dans tout ça ?

Vendredi 27 novembre, Papoose VI gagne son poste en E67 à port Chantereyne. Le lendemain, samedi 28 milieu de matinée, Soleil Noir sort sur la rade de Cherbourg. Fin de matinée, le vent fraichit, les grains arrivent, il était temps.

DSCN6926

Samedi 11h40 SN fait route vers le ponton A

Sous le soleil

Dimanche 1er Novembre 2015

Les photos sont de votre serviteur

Les photos sont de votre serviteur

Pour une fois, ce n’est pas pour illustrer un papier mais pour accompagner un post sur le nouveau site web du journal que s’affichent quelques photos de votre serviteur. Quant au texte de Léonard « Les Cherbourgeois ont préféré se rendre sur et au bord de l’eau... » il met dans le mille pour ce qui me concerne car ce matin Hubert et moi, nous nous sommes éclipsés à bord de Soleil Noir pour tirer quelques bords au large de Cherbourg et je peux vous assurer que nous n’étions pas les seuls…

Hubert entre soleil et soleil noir révant à de futures croisières à bord d'un 28 pieds

Hubert entre soleil et soleil noir révant à de futures croisières à bord d’un 28 pieds

Un bateau dans chaque port

Une femme dans chaque port ? non, c’est une légende (encore que…) Bref, plaisanterie à part, c’est tout de même une réalité pour ce qui concerne le titre de ce post (qu’alliez-vous penser ? je n’ai plus 20 ans mais trois fois plus) votre serviteur a donc un pied sur le pont (parfois les deux quand la mer est calme) à bord de :

  • Marité à Granville (ville ô combien chère à mon coeur)
  • Targazh à Dielette quand on annonce aux alentours des 6 – 8 noeuds de vent (il n’en faut guère plus pour une sortie d’observation des grands dauphins, nos voisins immédiats
  • Soleil Noir à Cherbourg qui finira sans doute par s’éclipser un jour définitivement…
  • Papoose à Saint Vaast où je joue aux indiens et où la tribu va s’agrandir l’année prochaine.

et, bien sur, des pages pour chaque bateau, mises en ligne par votre serviteur que vous pouvez lire, en diagonale si vous le souhaitez, en cliquant sur leurs liens respectifs :

La saga du Marité (hebergé chez Blogspot) et le groupe Facebook Marité, le dernier terre-neuvier,

Tursiops Truncatus pour Targazh, sur wordpress

La vie à bord de Soleil Noir publié sur blogspot

Papoose publié sur wordpress

Un indien dans le Cotentin

Nous ne serons pas dépaysés sur ce plan jm Finot

Nous ne serons pas dépaysés sur ce plan jm Finot

En attendant 2016, retour sur la croisière côtière à bord de Papoose, le first 28 de Daniel. Effectuée en août – septembre 2013, elle aura permis à votre serviteur d’apprécier la hauteur sous barrot de ce grand frère de Soleil Noir (non, bison assis et nuage rouge ne font pas parties de la tribu des Narrangasetts). Basé à St Vaast, non loin des chevaux Appaloosa de Néville, Papoose pourrait bien succéder à Soleil Noir, Hubert semble partant et votre serviteur également. Nous pourrions ainsi élargir nos programmes de nav. Papoose étant doté d’un bib à poste sur le capot de sa descente. A nous les côtes anglaises, voire l’Irlande…Nous en reparlerons lors de la prochaine venue en France d’Hubert le Londonien. A suivre…

Petite sortie matinale

Mercredi 12 août 2015

09h20 nous nous retrouvons à bord Hubert, Edouard et moi bientôt rejoints par Bertrand.

09h27 nous larguons pour une balade sous un ciel nuageux à couvert. Pratiquement personne sur l’eau, Route vers la sortie de la petite rade en tirant quelques bords. Un ris dans la GV qui sera largué assez vite. Nous tenterons ensuite une sortie par la passe de Collignon mais le courant nous contrarie et, il faut l’avouer, la passe est un véritable entonnoir et il y a du jus malgré un coef peu élevé. Nous évoquons un précédent passage effectué sous spi et mené à son terme. Route vers la passe de l’Est, brève sortie mais Edouard doit prendre son ferry pour regagner Londres dans l’après midi, nous virons et peu après nous croisons un J80 où le skipper s’évertue à briffer ses équipiers au nombre de quatre. 10 noeuds de nordet, moins que prévu. nous filons paisiblement vers le port Chantereyne, Arrivée sous Foc et GV puis foc seul jusqu’à notre cat way. Sympa cette petite virée qui, au final, affiche 8,4 noeuds soit pratiquement la distance Granville -Chausey. La plus grande rade artificielle du monde mérite son appellation.

notre trace indiquera vitesse moy. 3 noeuds, max 6 noeuds.

notre trace indiquera vitesse moy. 3 noeuds, max 6 noeuds.

Allez, encore une petite vidéo souvenir :