Archives du mot-clé St Vaast

Le Vieux Copain est triste.

Dimanche 14 février après midi.

A St Vaast, sur la cale du chantier Bernard, le Vieux Copain a triste mine. Les 470000 € nécessaires pour sa restauration n’ont pu être réunis. Manque 100000 €… L’hebdomadaire breton La presse d’Armor s’intéresse à son sort. Contacté la semaine dernière par un journaliste  du pays de Paimpol, votre serviteur est donc allé voir l’ancien navire qui était jusqu’à présent affrété par les Voiles Ecarlates. Nous avons été obligés de nous en séparer, la Croix du Sud III monopolise actuellement tous les efforts des bénévoles de l’association. Question finances, une somme de 130000 € a été trouvée pour ce faire mais non sans mal…

crédits photos : jm dean

J’ai vu ce bateau pour la première fois dans le port de Paimpol au cours d’une de mes missions en Bretagne, à l’époque il était à vendre et c’est M. Boutry qui s’était porté acquéreur et l’avait confié ensuite aux Voiles Ecarlates.

DSC01342-vieux-copain-1.jpg

Vieux Copain sous voiles     Crédit photo : Jean Pierre Lepetit – Voiles Ecarlates

 

En attendant Papoose

Votre serviteur rôde à terre ces temps-ci en attendant des jours meilleurs et un temps maniable pour amener Papoose à Cherbourg. C’est normalement prévu pour le samedi 28 novembre, temps permettant. En attendant, une page supplémentaire va venir se greffer sur ce présent blog. Simple lien vers le blog dédié à notre nouveau bateau, elle vise uniquement à renforcer les amarres entre  les différentes pages publiées sous WordPress.

JMD_0405

Papoose en E 86 à St Vaast (encore pour 10 jours…)

Papoose

Papoose en E 86 à St Vaast

Papoose en E 86 à St Vaast

8,79 m hors tout, 3 m de large. et, pour faire bref, quelques mots de sa fiche technique :

Le First 28 apparait au catalogue Bénéteau fin 1980, sa coque est largement inspirée par Eglantine, un Half Tonner, également conçu par Jean Marie Finot, qui brillera durant le Fastnet 1981. C’est voilier équilibré, plaisant et performant à toutes les allures. Ces qualités associées à un plan de pont sans reproche et un cockpit confortable lui on value une belle diffusion durant sa courte carrière. En effet il cède sa place, dès 1983, au First 29, dessiné par le même architecte mais équipé d’une cabine arrière.

et, comme dirait Hubert, « un taud de grand voile façon tropézienne » bon, on n’en est pas encore à courir la nioulargue mais notons tout de même que Papoose est né à Granville, la Monaco du Nord, juste un an après la première édition de cette régate méditerranéenne. Granville, point commun entre Soleil Noir et Papoose vendu à Daniel par Outrequin.

Sa vie continue, elle va s’inscrire dans ce blog – journal de bord

Papoose, un Granvillais dans le Nord Cotentin